Il y en a eu pour tout le monde et de belles espèces, avec la constatation d'un décalage d'un mois et demi dû en partie à la relative sécheresse des sols.

Le vendredi 4, profitant de notre présence en pays de Plouescat, Yves et moi avons récolté les fameuses pleurotes de panicaut, du nom de ce chardon qui pousse sur les dunes, puis, en fin de journée, nous avons complété le panier de cèpes et de bolets;

P1020179                                                          P1020181

350gr de pleurotes de panicaut, excellent commestible            2 agaris augustes accompagnent les cèpes et bolets

Le même jour, Henri avait rendez vous avec une famille entière de cèpes de bordeaux qu'il a invité chez lui, pendant que la bande des 4, Hélène,Ambroise,Louis et Marie Thérèse fourbissait pour le lendemain leurs outils de cueillettes....

Henry_recolte_du_4_nov_11                   5_nov_cueillette_de_Ambroise_Helene_Marie_The__Louis  5_nov_bolets_bais

Les nains de jardins de Henri !                La récolte de la bande des 4.....Ca y est, les bolets sont là !

Forts de ses trouvailles, nous avons monté 2 expéditions le dimanche 6 novembre, l'une dès 8h15 (Jacky,Ambroise,Hélène,Pascal, Cécile m'accompagnant) et l'autre à 14h réunissant autour de Pierrick, Jacky Jez,Marie Claire et Catherine.

Notre première direction fût les dunes pour les pleurotes de panicaut, puis les bois du pays de St Cadou pour les bolets. A 9h, nous arpentions les dunes balayées par un vent frais, le nez plongé sur ces pelouses sableuses d'ou émergent les panicaut séchés, cachettes des fameuses pleurotes.

Las, la promesse du week-end précedent qui avait régalé en quantité nombre de cueilleurs, ne se tenait pas ce jour là, et après une heure et demi de maigre récolte, nous nous réchauffions d'un bon café chaud, avant d'embarquer, une fois retrouvées les clés, pour la bas, le pays des cèpes et des bolets;

P1020187  P1020185          P1020186

les dunes, théatre d'une maigre représentation de pleurotes et de tricholomes nus! Humm,un café chaud..

Là-bas, nous fumes accueillis par une colonie d'amanites tue-mouche, semblant défendre un territoire que nous venions explorer; Bientôt quelques cèpes de bordeaux apparaisent mais aussi des bolets élégants, des bolets subtomenteux et nous nous enfonçons dans les bois.Les allées, bordées de fausses girolles, nous ménent sous des conifères abritant moults russules,agaçant nos sens vrillés sur les cèpes!

P1020188  P1020191  Fausses_girolles

Les gardiennes ne découragent pas les amateurs qui quadrillent le bois; des Hygrophoropsis orangés

Le rappel des mycologues se fait à 13h et nous nous retrouvons tous autour du véhicule, ou nous vérifions les collectes de chacun, heureux d'une matinée fraiche et sportive que nous cloturons autour d'une collation méritée.

P1020192 Des paniers avec du choix  P1020193 On remballe !

En tout cas, nos amis sont là, et le choix est grand. La pluie de la semaine a été bénéfique, les bolets bais apparaissent, les agarics des prés continuent de sortir, les terrains commencent à se couvrir de coulemelles, les cèpes de bordeaux percent les sous-bois, et des collectes de pleurotes devraient se poursuivre . Et bientôt, les chanterelles grises.....